• Image du Blog amourdechats.centerblog.net

    L'une des plus connues est : "La légende du temple Goutokuji".

    Cette légende commence au début de l'ère Edo, au 17ème siècle. Il existait alors à Setagaya, qui était la zone ouest de Tokyo, un temple en piteux état, pour ne pas dire délabré.

     Le prêtre de ce temple avait un chat appelé Tama, et parfois il se plaignait à ce chat de leur situation : "Tama ! Je te garde avec moi malgré ma pauvreté, n'y a t'il rien que tu puisses faire pour ce temple ?"

    Un jour, Naotaka Ii, seigneur du district de Hikone, (région occidentale du Japon près de Kyoto), fut surpris au retour de la chasse par une pluie diluvienne. Il décida de s'abriter sous un grand arbre qui se trouvait en face du temple.

    Naotaka remarqua alors un chat dont la posture et le geste semblaient l'inviter à entrer dans le temple. Attiré par le félin, Naotaka quitta son abri de fortune, et bien lui en prit : aussitôt après, l'arbre était frappé par la foudre. La vie de Naotaka avait été sauvée par ce chat qui n'était autre que Tama.

    A la suite de cet incident, Naotaka devint un familier du temple et de son prêtre. Le temple délabré devint celui de la famille Ii, et changea de nom pour devenir le temple Goutokuji. Désormais soutenu par le clan Ii, le temple devint prospère.

    Ainsi Tama le chat avait-il à la fois sauvé la vie du seigneur Naotaka et le temple de la pauvreté. 

    Après sa mort, Tama fût inhumé au cimetière des chats de Goutokuji avec tous les honneurs, et son histoire donna naissance au Maneki Neko.

     

    Image du Blog amourdechats.centerblog.netImage du Blog amourdechats.centerblog.net

     La Figurine 

    Les couleurs sont le plus souvent au nombre de 3, il est dit et prouvé génétiquement que les chats mâles tricolores sont très rare c'est pourquoi ils sont considérés comme porte-bonheur au Japon.

    Il porte un collier rouge avec un grelot et parfois un tablier sous ce collier et aussi très souvent un koban (pièce d'or de l'ère d'Edo).

    Il existe 2 Maneki Neko, l'un lève la patte droite et l'autre la gauche. Ce geste est une invite. La légende raconte que celui avec sa patte gauche vers le haut invite des clients au des personnes. Celui avec sa patte droite invite l'argent ou la bonne fortune.

     On le retrouve à l'entrée d'une boutique ou d'une maison. Il apporte la chance, la fortune et des clients dans les entreprises et il invite le bonheur à entrer chez vous !

    La légende du Maneki Neko


  • L'arche de NoëL'arche de Noë

    Les chats ne figurent pas parmi les animaux que Noé embarqua sur son arche. En revanche, rats et souris s’y reproduisaient si bien qu’ils envahirent le navire, leurs agaceries tourmentant les autres animaux : l’une des souris parvient même à se glisser dans la trompe d’un éléphant...qui, depuis cette aventure, a une peur irraisonnée des petits rongeurs !

    Noé, contrarié, convoqua leur roi, le lion. Celui-ci éternua à deux reprises : un chat et une chatte jaillirent de ses narines, et s’élancèrent aussitôt à la poursuite des souris, jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un couple de chaque espèce de rongeurs. 

    Mais le mauvais caractère du chat contraignit Noé à le maintenir attaché sur le pont lors d’une tempête. C’est de cette épreuve que découlerait la peur de l’eau de nos amis félins.

    L'arche de Noë

    Une autre légende affirme que le singe, rongé par l’ennui, eu une liaison avec une lionne, négligée par son compagnon. Le lion entra dans une colère folle, mais Noé réussit à le raisonner : les félins engendrés resteraient de petite taille ; ils seraient par contre aussi courageux que le roi des animaux et aussi ingénieux qu’un primate....on aura bien entendu reconnu notre ami le chat ! 

    Une autre légende explique que le chat était en retard pour monter dans l'Arche qu'avait construite Noé. Il arriva juste au moment où Noé ferma la porte et sa queue y resta prise de sorte qu'elle fût coupée. Ce petit chat sans queue est aujourd'hui appelé le Chat de l'Ile de Mans.

    L'arche de Noë





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique